Les crises d’épilepsie chez le chien

Les crises d’épilepsie chez le chien
Les crises convulsives chez le chien sont souvent impressionnantes ! Chien qui bave, tremble et perd connaissance ? Pas de panique, restez calme et suivez nos conseils pour mieux connaître les symptômes, causes et traitements à mettre en place.

Pour commencer, il faut bien distinguer l'épilepsie des convulsions en général. En effet, l'un des symptômes majeurs de l'épilepsie est effectivement les crises convulsives. Mais, toutes les convulsions ne sont pas dues à la présence d'épilepsie chez le chien en question.


Les symptômes de l'épilepsie



L'épilepsie du chien est une maladie assez répandue chez certaines races comme le caniche, le labrador ou encore le golden retriever. C'est une maladie nerveuse qui évolue avec le temps et dont les premières crises peuvent passer inaperçues. Mais la fréquence des crises a tendance à augmenter au fur et à mesure des années. Lors de crises convulsives, les manifestations peuvent varier d'un chien à l'autre. Mais, en général, le chien tombe de côté, se met à trembler ou à pédaler, salive, fait ses besoins sous lui. C'est donc très impressionnant mais cela ne dure souvent pas très longtemps.


Que faire pendant la crise ? 



Surtout ne paniquez pas ! Et, facile à dire... ne faîtes rien ! Les crises ne durent pas longtemps. N'essayez pas de réveiller votre chien s'il a perdu connaissance, ni de lui tenir la gueule ou la langue, vous risqueriez de vous faire mordre ! Surveillez juste pour qu'il ne se blesse pas.


Après une première crise, il faut surveiller l'apparition de crises suivantes, noter les conditions de déclenchement de la crise, les symptômes observés et la durée de la crise.
En effet, aucun traitement ne sera mis en place si une seule crise a été observée. Il est donc important de noter tous ces petits détails, sans paniquer, afin de pouvoir donner le plus d'informations possibles à votre vétérinaire si des crises réapparaissent. 



Retrouvez toutes nos solutions sur Phyto-compagnon

Le diagnostic



Le diagnostic de l'épilepsie essentielle, repose sur l'élimination des autres causes, car il n'y a pas réellement d'examen complémentaire pour la diagnostiquer. Le vétérinaire examinera donc votre chien, fera certainement quelques examens complémentaires (prise de sang et analyses sanguines, radiographie, ponction de liquide céphalo-rachidien, scanner éventuel), mais surtout, il vous posera des questions sur les crises qui touchent votre animal.


Le traitement de l'épilepsie



Dans le cas d'épilepsie essentielle, une crise par mois est fréquemment considérée comme tolérable, et ne nécessite pas forcément de traitement. Si les crises deviennent très fréquentes, plusieurs fois par mois, elles peuvent être dangereuses pour l'animal car le cerveau souffre à chaque crise et ces crises fatiguent le chien. De plus, le chien risque de se blesser si personne n'est à côté de lui pour le surveiller.

Le traitement de l'épilepsie essentielle est donc possible, mais pas systématique. Le traitement consiste en l'administration de gouttes ou de comprimés toute la vie de l'animal, tous les jours. Le plus souvent, ce sont des barbituriques qui sont prescrits.
La mise en place du traitement dépend de la fréquence des crises, de leur intensité, de leur durée.

Il est toujours préférable de suivre les conseils de votre vétérinaire, même si cela peut paraître étonnant qu'il veuille attendre avant de commencer le traitement, que les crises soient plus fréquentes.

S'il prend cette option, c'est en toute connaissance de cause. Il considère que c'est la meilleure solution par rapport à l'équilibre avantages/inconvénients : quelques crises peu fréquentes et peu intenses sont souvent préférables par rapport à une administration journalière (et donc astreignante) de médicaments qui sont des barbituriques (et qui ont comme effet secondaire de rendre l'animal moins vif, et d'avoir une toxicité potentielle pour le foie).

Un suivi régulier permet de doser le médicament dans le sang, car la posologie dépend beaucoup d'un chien à l'autre, et elle change également au cours du temps.
Une fois le dosage adapté, on ne change rien tant que le chien va bien ou n'a que des crises légères.
C'est au vétérinaire, en fonction de l'état du chien, qu'il revient de décider de changement dans le traitement.

Produits associés à cette fiche :

Phyto Epilepsie
Phyto Epilepsie
Ce complexe de gemmothérapie est destiné...
26,00 €
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon