L’insuffisance rénale chat & chien

L’insuffisance rénale chat & chien
L’insuffisance rénale correspond à une défaillance des fonctions des reins, chargés de détoxifier le sang en filtrant les déchets (toxines) produits par l’organisme. Pendant des années tout se passe sans problème et, un jour, des symptômes graves s’installent et doivent être combattus dans les plus brefs délais.

L’insuffisance rénale peut se manifester de deux façons :
- aigue
- chronique

Insuffisance rénale aigue des animaux

Lorsqu’on est confronté à une insuffisance rénale aigue, brutalement, le rein ne peut plus assurer l’élimination des toxines produites par l’organisme. Les symptômes sont nombreux, mais peu caractéristiques : le malade est abattu et refuse toute nourriture. Il a mauvaise haleine. Vomissements et diarrhées entraînent une déshydratation rapide. Il a des difficultés pour uriner et souvent une douleur importante en région lombaire.

Les causes de l'insuffisance rénale sont variées :

- Hémorragie (pertes utérines chez les chiennes)
- Déshydratation provoquée par des vomissements ou des diarrhées
- Insuffisance cardiaque
- Empoisonnement
- Piroplasmose tardivement diagnostiquée (maladie transmise par les tiques)
- Calculs bloqués dans les voies urinaires…

L’important c’est d’agir vite ! 

Une prise de sang suivie d’un examen biologique permettra au vétérinaire de poser le diagnostic. Le taux d’urée augmente, ainsi que le taux de créatinine.
Conservez tous les examens, car c’est leur comparaison qui vous permettra d’adapter les traitements et les régimes alimentaires.

Traitement d’urgence pour l'insuffisance rénale des animaux

Le traitement d’urgence a pour but de rétablir le fonctionnement normal du rein. Des perfusions ou une hospitalisation peuvent être indispensables. L’utilisation de diurétiques peut être nécessaire, de même que les anti-diarrhéiques, les anti-vomitifs… S’il y a des calculs dans les voies urinaires, l’intervention chirurgicale est inévitable.
L’insuffisance rénale aigüe est grave, mais le pronostic dépend de l’âge, du malade, et de la rapidité de mise en place des soins intensifs.

Insuffisance rénale chronique des animaux

Lorsque le défaut de fonctionnement rénal est chronique, il y a destruction progressive et irréversible du rein qui ne peut plus éliminer les toxines produites par l’organisme.
Le malade boit beaucoup, urine beaucoup… et ces deux symptômes majeurs, inhabituels… doivent attirer votre attention. Simultanément, il peut y avoir des vomissements, des alternances de constipation et de diarrhée, un appétit capricieux, une mauvaise haleine, des lésions buccales, un amaigrissement, un poil terne (collé en touffes chez le chat)…
Le dosage de l’urée et de la créatinine (effectué sur le malade à jeun par un vétérinaire) précisera l’étendue des dégâts. La destruction des reins est progressive, d’où l’intérêt de traiter dès l’apparition des premiers symptômes. Ce qui est détruit, l’est de façon irréversible.

Conseils alimentaires

- Limiter l’apport de protéines et de phosphore.
Il existe des « aliments dits thérapeutiques » conçus pour les chiens et les chats insuffisants rénaux.
- L’alimentation familiale est possible : viande blanche, riz, légumes verts, fromages maigres (sauf si il y a des calculs) ; vitamines D et B. Des « aliments bio », ou même des formules végétariennes.
- Donner de l’eau à volonté et la changer régulièrement. Un peu de sel est conseillé.
Les contrôles réguliers des taux d’urée et de créatinine ne permettent pas toujours d’éviter les crises. Le malade sera alors mis sous perfusion et les traitements naturels repris dès le retour à la maison.

Produits associés à cette fiche :

Phyto Urée
Phyto Urée
Un complexe de plantes qui permet de traiter les...
26,00 €
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon