Comment bien nourrir son chiot

Comment bien nourrir son chiot
On ne nourrit pas de la même façon un petit chien et un grand chien ! Le chiot, très actif et grandissant rapidement a des besoins énergétiques et nutritionnels plus importants que ceux d’un adulte. Une alimentation équilibrée et adaptée en fonction de la race et de l’âge (donc du poids) est donc essentielle pour lui assurer une croissance harmonieuse et pour sa future santé.
C’est entre 2 et 6 mois que la croissance du chiot est la plus rapide, il faudra donc être très vigilant surtout avec les chiots de grande race qui peuvent développer des troubles ostéo-articulaires (dysplasie de la hanche) s’ils «poussent » trop vite 


Tous les chiots n’ont pas les mêmes besoins selon qu’ils sont de petite ou de grande race :
- un petit chien atteint son poids adulte entre 9 et 12 mois
- un de race moyenne entre 12 et 18 mois,
- et un de grande race à 24 mois.

Ainsi un petit chien, qui a une croissance rapide, et dont l’estomac est plus petit, devra par conséquent recevoir une nourriture plus concentrée en énergie et nutriments qu’un chien de grande race.
Ration et quantités

L'alimentation de votre chiot :

L’alimentation du chiot devra impérativement être divisée en plusieurs repas :
- 3 à 4 repas par jour pour l’animal âgé de 2 à 4-6 mois,
- puis 2 repas par jour jusqu'à un an voire même à l’âge adulte pour les grands chiens afin d’écarter tout risque de torsion dilatation de l’estomac.
Quant à la quantité, elle sera adaptée en fonction de plusieurs facteurs : âge, race, poids, mode de vie, appétit et température de votre petit compagnon.
Gare toutefois au surpoids qui engendre de sérieux problèmes squelettiques surtout chez les chiens de grandes tailles. Surveillez sa courbe de croissance (variant selon la race).
Les probiotiques

Les chiots ayant une capacité de digestion moindre que celle des adultes, la nourriture doit être hautement digestive de l’addition de probiotiques peut s’avérer bénéfique. En effet, les probiotiques améliorent la digestion, le manque d’appétit, la diarrhée et ils aident à renforcer la flore intestinale et le système immunitaire souvent mis à rude épreuve par le stress, les vaccinations, les vermifuges chimiques…
Expulser les vers !
Un animal qui digère mieux assimile mieux les nutriments à condition qu’il n’ait pas de vers ! Pour cela, évitez la viande crue (porc surtout).

Structurez le developpement de la croissance de votre chiot grâce à phyto-croissance; il optimisera la croissance du jeune animal

Reposer l’organisme

Une demi journée de jeûne par semaine (ou un jour complet par mois) peut être pratiquée à 4 mois passé pour mettre les organes digestifs au repos voir pour stimuler l’appétit de votre chiot s’il rechigne à manger !
Et toujours mettre à portée de pattes de l’eau fraiche et filtrée !
Ses besoins nutritionnels
Pour son bon développement quelle que soit la race, le chiot est très demandeur en protéines, vitamines, minéraux et autres éléments nutritifs pour bien grandir.

- Les protéines : elles servent à construire les tissus, les organes, à lutter contre la maladie…. Et sont naturellement nécessaires au chiot lors de ce stade physiologique particulier qu’est la croissance. Les protéines devront être de haute qualité (contenir tous les acides aminés essentiels) sans représenter plus de 25% de la ration. Un régime exclusivement carné ne peut donc convenir sous peine de causer de graves problèmes locomoteurs et osseux.
- Les glucides : seront fournis principalement par les céréales (comme l’avoine et l’orge) sous forme de flocons très digestibles trempés dans un peu de lait ou d’infusion d’ortie. Nutritives et fortifiantes, ce sont de véritables « aliments de croissance ».
- Les acides gras essentiels : sont également indispensables à la bonne croissance, au développement du système nerveux et à l’immunité. Les AGE sont une source d’énergie préférable à celle des glucides car ils sont très digestes pour le chien, procurent de la vitamine E et rendent les aliments plus alléchants ! Utiliser un mélange équilibré d’huiles végétales bio ou de la lécithine de soja.
- Les vitamines
- Le calcium

Rappelons que l’activité physique est non seulement indispensable pour l’épanouissement de votre chiot qui doit se dégourdir les pattes mais aussi pour la formation du squelette et le développement des muscles.

Produits associés à cette fiche :

Phyto Croissance
Phyto Croissance
Un complexe de plantes qui va optimiser la croissance du...
26,00 €
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon