L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

Le chat des marais

Le Chaus, appelé aussi chat des marais ou chat de jungle est assez imposant, avec ses grandes pattes, il peut atteindre jusqu’à 120 cm. Elles sont adaptées aux déplacements dans les hautes herbes.

On peut le rencontrer en Egypte, dans le Caucase, en Asie centrale, en Inde ou encore en Asie du sud-est.
Le chat des marais

Caractéristiques

Espérance de vie : 11 à 14 ans.

Taille : de 70 à 120 cm.

Poids :   de 7 à 13 kg.

 

L’origine de son surnom provient de son lieu d’habitation. En effet, il évolue sur de vastes prairies ouvertes avec des cours d’eau pourvus de marécages en lisière des forêts.

Il sait s’adapter à différents types d'habitats et n’hésite pas à roder autour des villages. Dans les zones désertiques, on le rencontre régulièrement près des oasis.

La femelle a deux portées par an de 3 à 6 chatons. Les petits restent avec leur mère pendant environ 3 mois. Ils sont sevrés au bout de 15 semaines. Vers 8 ou 9 mois, ils deviennent indépendants et atteignent leur maturité sexuelle entre 11 et 18 mois.

En liberté, le chat des marais vit entre 12 et 14 ans. En captivité, la longévité moyenne est de 15 ans et jusqu’à 20 ans.

 

Alimentation

De nature craintif, il reste à couvert la journée et chasse principalement la nuit. Son alimentation est composée de rongeurs, de lézards, de serpents, de lièvres ou encore d’insectes.

D’ailleurs, il se révèle très utile pour réguler les populations de rongeurs. On a constaté que ces derniers ont proliféré dans les zones où les félins ont été éradiqués.

 Excellent nageur, il arrive parfois qu’il se nourrisse de poissons ou d’amphibiens.

 

Menaces

Jusqu’en 1976, l’Inde était le plus gros exportateur de peaux de chats des marais. Aujourd’hui, le félin est protégé dans ce pays, mais le braconnage reste très important. Le commerce illicite de peaux continue un peu partout dans le monde.

Il est parfois considéré comme une menace pour les poulaillers. Du coup, il est chassé et empoisonné par les éleveurs et agriculteurs.

Toutefois, il n’est pas réellement en danger même si la déforestation réduit son habitat.

A lire également : Le chat de Gordoni  

 
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon