L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

Le chat de Geoffroy

Le chat de Geoffroy possède la même morphologie qu’un gros chat domestique. On le rencontre principalement en Amérique du Sud et, plus précisément, en Argentine, Chili, Bolivie, Patagonie, Brésil, Paraguay ou encore Uruguay.

 
Le chat de Geoffroy

Caractéristiques

Espérance de vie : 14 ans.

Taille : de 70 à 105 cm de la tête à la queue, cette dernière mesurant entre 25 et 35 cm.

Poids :  de 2 à 4 kg.

 

Il vit le long des rivières dans une végétation dense et broussailleuse. Il évolue dans les forêts claires, les savanes ou, bien encore, les marais. C’est un chat arboricole qui se sert de sa queue comme balancier pour se déplacer dans les branches.

De même, il possède des pattes robustes avec de fortes griffes rétractiles qui lui permettent de grimper facilement aux arbres et de capturer ses proies.

De nature solitaire, il passe beaucoup de temps dans les arbres. Il est possible de l’apercevoir debout sur ses pattes arrière pour scruter le paysage.  

 

Alimentation

Il se nourrit principalement d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens, de rongeurs, de lièvres ou d’autres petits mammifères. Il n’est pas rare de trouver dans son alimentation du poisson car c’est un bon nageur.

 

Il chasse essentiellement la nuit en s’aidant de son pelage qui lui permet de se dissimuler sans peine. Il se tient immobile et se jette sur sa proie au moment opportun.

Contrairement aux chats de grandes tailles qui peuvent rester plusieurs jours sans se nourrir, le chat de Geoffroy doit se nourrir deux à trois fois par jour.

 

Menaces

Le Chat de Geoffroy est chassé, considéré comme un parasite ou un prédateur de bétail. Il est également menacé par la perte de son habitat et sa fragmentation.

 

Il se voit aussi menacé par des maladies courantes de carnivores domestiques comme la maladie de Carré, la toxoplasmose ou encore la dirofilariose.  

A lire également : Le chat à tête plate

 
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon