L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

Chat pêcheur ou Viverrin

Le chat pêcheur est reconnaissable à sa large tête marquée de lignes noires. Son pelage est olive et ses pattes sont légèrement palmées, ce qui lui permet de nager plus vite. 
 

 

Chat pêcheur ou Viverrin

Caractéristiques

Espérance de vie : 10 à 12 ans

Taille : de 50 à 80 cm

Poids : de 5,5 à 14 kg

Il est régulièrement confondu avec le chat à tête plate, qui est aussi un félin pêcheur. Le chat pêcheur est néanmoins deux fois plus gros et son pelage est complètement différent. 

On peut le trouver en Inde, sur l’Ile de Sumatra, l’Ile de Java, au sud de la Chine ou encore en Taiwan. Il vit dans les régions humides composées de mangroves et de fourrés marécageux.

 
 

Alimentation

Le chat pêcheur est un très bon nageur. Sa fourrure est adaptée à sa vie aquatique, en effet, la couche de poils qui couvre sa peau est si épaisse que l’eau ne peut la traverser. Il reste donc au sec lorsqu’il nage.

Il utilise différentes techniques pour chasser dans l’eau. Il peut attendre au bord de cette dernière, sur un rocher ou sur une branche. Lorsqu’il aperçoit un poisson, il le sort de l’eau d’un coup de patte ou l’attrape avec ses pattes arrière. Il peut lui arriver de plonger pour saisir sa proie.

Il se nourrit principalement de poissons mais aussi de crustacés, de mollusques, de grenouilles et de serpents. Sur terre, il chasse des petits mammifères comme les rongeurs, des insectes et également des oiseaux terrestres.

Menaces

Depuis 2008, le chat pêcheur est classé parmi les espèces en danger d’extinction sur la liste rouge de l’UICN, en raison de la destruction de son habitat.

En Asie du Sud-Est, 94% des zones humides sont menacées. La destruction ou la modification de son habitat est causée par l’urbanisation, la pollution des eaux et la déforestation.

La réduction des ressources halieutiques causée par la surpêche est une menace supplémentaire pesant sur l’espèce. De plus, la chair du chat est parfois consommée localement. Il arrive qu’il soit tué pour sa fourrure ou par les pêcheurs qui le considèrent comme un concurrent.

A lire également : Chat des sables 

  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon