L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

La relation entre une personne non-voyante et son chien

21 octobre 2016 - Santé chats & chiens

La relation entre le chien et une personne non-voyante est très fusionnelle, chacun apportant énormément à l’autre. Outre leurs liens affectifs, ils nouent une relation d’aide où un voyant, le chien, fournit le sens manquant au non-voyant. Ils sont parfaitement synchronisés et sont unis par des liens très forts de complicité.

Le chien n’est pas du tout malheureux et aime se rendre utile. Il passe toute sa journée avec son maître et dispose de toute son attention, tous les chiens ne peuvent pas en dire autant.

 
La relation entre une personne non-voyante et son chien

Le chien guide

En tant que non-voyant, vous pouvez obtenir gratuitement un chien guide. Il s’agit le plus souvent d’un labrador,  d’un flat-coated retriever ou encore d’un berger allemand.

Pour être chien guide, l’animal doit réunir un certain nombre de caractéristiques. Celui-ci doit être doté d’un caractère pacifique car il accompagne son maître dans tous ses déplacements et dans tous les lieux publics. Il doit favoriser le lien social et pouvoir s’adapter rapidement aux situations qu’il rencontre. Enfin, il doit être obéissant et pouvoir adapter sa marche selon les demandes.

Le chien guide est sevré dès les 5 à 8 semaines et se voit castré vers les 9 mois. Il est ensuite rapidement placé en famille d’accueil à l’âge de deux mois et demi et intègre une école formatrice à l’âge d’un an.

La formation

La formation se déroule en 3 étapes et se voit validée par un certificat. La personne non-voyante va apprendre à connaître et prendre soin de son chien et gérer différemment son environnement et son déplacement.

L’attachement d’un chien envers son maître est instinctif. Si la personne non-voyante lui renvoie des mauvais sentiments et une attitude qui ne lui convient pas, la relation ne pourra fonctionner.

 

Le pré-stage individuel

Il permet de construire la relation entre le futur maître et son chien. Ce stage de deux jours est basé sur des exercices, des jeux et l’apprentissage des premiers déplacements.

 

Le stage à l’école

Ce stage de deux semaines permet à la personne non-voyante de recevoir des cours théoriques et d’apprendre les bases de son nouveau mode de déplacement. Cet apprentissage est progressif et sa durée s’adapte en fonction de l’avancée de la formation. La confiance entre la personne non-voyante et son chien se construit un peu chaque jour, ce qui est essentiel pour la suite.

Cette formation se base sur l’aspect affectif et l’aspect technique. Le maître va s’occuper pleinement de son chien et prendre soin de lui. Il va l’emmener faire ses besoins, le nourrir mais aussi le brosser.

En revanche, l’aspect technique se traduira par l’apprentissage de la psychologie canine pour pouvoir interpréter les émotions et les réactions du chien.  Avant la remise du certificat, le binôme doit effectuer un trajet en totale autonomie pour clôturer la formation.

 

Le stage à domicile

Il est très important car le chien a besoin de se familiariser avec ce nouvel environnement. Le maître et son chien, ainsi que l’éducateur, vont travailler sur les différents trajets habituels. Par la suite, ce dernier reste en contact 6 mois avec le duo et passe le relais ensuite à l’équipe du suivi qui accompagne le binôme durant toute leur vie commune.

Cependant, un changement dans la configuration des lieux, comme un déménagement ou des travaux importants, demande une rééducation du chien.

Pendant la totalité de la formation, de nombreux câlins et caresses s’associent aux moments d’apprentissage. Le maître n’oublie, en aucun cas, de récompenser et de stimuler son compagnon.

 

Comment peut-on participer ?

Comment devenir famille d’accueil

La famille d’accueil doit s’occuper du chiot pendant les premiers mois de sa vie. Elle doit lui apprendre les bases de l’obéissance et certaines règles de conduite. Effectivement, le chien doit apprendre à s’arrêter et s’asseoir au passage piéton en ville, par exemple.

Lorsque la famille estime que le chien a bien assimilé les bases, il la quitte pour intégrer une école de formation spécifique. La séparation entre la famille d’accueil et le chien n’est jamais simple car une complicité se crée avec le temps. Néanmoins, c’est une séparation heureuse car le chien va exercer un beau métier.

Pour devenir famille d’accueil et vivre cette expérience passionnante, il vous suffit de contacter les associations compétentes.

 

Faire un don

Vous pouvez participer à cette cause à travers  un don aux associations . Les chiens sont fournis gratuitement, en revanche, leur formation se révèle très chère. Votre don est déductible, entraînant un abattement de 66 % de son montant sur vos impôts.

A lire également : Le chien est le meilleur ami de l'Homme non ? 
 
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon