L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

L'épilepsie chez le chat

16 octobre 2016 - Santé chats & chiens

Les crises convulsives sont davantage fréquentes chez le chien que chez le chat. Toutefois, ce trouble peut apparaître dès les premières années de vie du chat et avoir une origine congénitale.

Si ce trouble épileptique apparaît plus tardivement, il peut avoir des causes traumatiques comme des tumeurs ou des séquelles d’accidents. Les apparitions de l'épilepsie sont aussi caractérisées par une attaque généralisée et des crises partielles.

 
L'épilepsie chez le chat

Manifestations de l'épilepsie chez le chat

Les signes précurseurs de l’épilepsie du chat sont, en général, des expressions d’anxiété et de peur. Les crises surgissent à l’improviste et s’articulent généralement en plusieurs phases.

Dans la première étape épileptique, le chat peut se comporter de manière inhabituelle, en miaulant fortement et en tentant de s’enfuir sans savoir dans quelle direction s’orienter. Elle est suivie d’une attaque épileptique qui peut se traduire par de brèves crises de convulsions, par des pertes de connaissance, des miaulements intenses, par de la salivation ou encore des évacuations involontaires.

Après la phase de convulsions, il y a souvent une phase pendant laquelle le chat récupère, il est fatigué, il peut agir encore bizarrement et avoir du mal à se déplacer.

Lors d’une crise convulsive complète, le chat perd connaissance et présente des contractions toniques. Il peut baver, miauler, grogner ou encore s’uriner dessus, ce qui peut être très impressionnant.

 

Il existe également des crises convulsives partielles qui ne se caractérisent pas, quant à elles, par des pertes de consciences. Elles sont difficiles à reconnaître mais elles peuvent se traduire par un chat qui salive énormément, des pupilles dilatées ou un mouvement anormal répété d’une patte.

 

Causes des crises convulsives

Un chat peut convulser pour différentes raisons :

Le chat peut avoir un problème métabolique ou sanguin comme une hypoglycémie, une intoxication, un problème de foie ou encore une insuffisance rénale à un stade avancé.

Il peut également avoir une lésion cérébrale due à un traumatisme, un accident vasculaire, une malformation ou une inflammation. Dans certains cas, les médecins n’ont pas réussi à attribuer de causes.

 

Traitements et manipulations

Durant la crise

Si vous voyez apparaître des signes précurseurs qui pourraient vous faire penser à l’épilepsie, vous ne devez pas toucher votre chat et attendre que la crise se termine. Étant inconscient, il ne vous reconnaîtra pas et peut vous mordre. Les caresses et la douceur de votre voix ne pourront en rien interrompre une crise débutée.

Vous pouvez éloigner les personnes sensibles ainsi que tous les objets susceptibles de blesser l’animal. Vous devez aussi rester calme et ne pas faire de bruit, éventuellement penser à éteindre la lumière. N’oubliez pas que votre chat ne contrôle pas ses mouvements ni la force de sa mâchoire.
 

Après la crise

Placez votre animal dans un endroit calme et contactez un vétérinaire afin d’évaluer le degré d’urgence de la situation et consultez rapidement, si nécessaire. De plus, ne laissez pas votre chat boire ou manger en trop grande quantité. Ce dernier ne risque pas de mourir d’une crise, par contre, sa vie est en danger s’il en fait beaucoup trop en très peu de temps.

 

Démarche médicale

Lorsque la crise est unique et n’excède pas 3 minutes, le chat retrouve rapidement son comportement habituel et vous pouvez attendre quelques heures avant de le présenter au vétérinaire. En revanche, si la crise dure plus de 5 minutes ou que les crises se succèdent, vous devez consulter rapidement car il peut s’agir d’un trouble métabolique ou d’une intoxication.

En l’absence d’anomalie, le traitement instauré par le vétérinaire visera à diminuer les crises en fréquence et en intensité. Ce traitement peut s’avérer quotidien et doit être réadapté durant toute la vie de votre animal car on ne guérit pas l’épilepsie, on la contrôle. Lorsqu’une affection est décelée, le vétérinaire met en place un traitement spécifique de la cause.

Phyto Compagnon vous propose également Phyto Épilepsie, ce complexe de gemmothérapie est destiné à atténuer, espacer et, dans tous les cas, à aider les animaux victimes de crises d’épilepsie, en calmant l’hyperactivité cérébrale, source de ces crises.

Dans tous les cas, le meilleur soin pour votre animal passe par l’attention que vous lui portez.

A lire également : Je soigne mon animal avec de la médecine naturelle

Phyto Epilepsie
Phyto Epilepsie
Ce complexe de gemmothérapie est destiné...
26,00 €
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon