L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

Comment surmonter la mort de son animal

Pour ceux qui ont eu la chance de partager une belle amitié avec leur compagnon à quatre pattes, la perte est souvent vécue comme un moment très douloureux. Pour certains, leur chien était un réel compagnon voir un véritable membre de la famille. S’il n’y a pas de recette magique pour bien vivre après la mort de son chien, il y a des solutions pour avancer et faire son deuil avec sérénité.
Comment surmonter la mort de son animal

Faire son deuil

La première chose à faire est de ne pas nier la réalité. Quand un animal part, il reste encore beaucoup de trace de son existence. En priorité, il faudra donc débarrasser l’espace qui lui était dédié pour éviter de trop souffrir en le voyant. S’il est tout à fait humain de laisser sortir son chagrin, mieux vaut ne pas le provoquer, les premiers jours sont déjà assez difficiles à traverser. En pratique, retirez son panier, sa couverture, ses jouets, ses gamelles. Vous pouvez garder un objet comme un collier, une médaille, ou même un jouet, qui sera rangé à une place dédiée. Vous saurez qu’il est là et c’est tout ce qui compte pour faire le deuil et garder un souvenir matériel

 

Faut-il adopter un autre animal ?

 

La question fait débat, le plus important est de prendre son temps et d’examiner la situation.

 
  • Le maître retrouve son entière autonomie, ce qu’il attendait pour changer de vie. Dans ce cas, les projets l’aideront à vivre cette épreuve et à trouver une nouvelle façon de vivre.

 
  • Le maître qui n’envisage pas son existence sans un animal ne pourra pas retrouver d’équilibre tant qu’il n’aura pas un nouveau compagnon. Dans ce cas, mieux vaut faire les démarches d’adoption au plus vite.

 
  • Si la famille prévoit un déménagement (d’une maison à un appartement par exemple) ou si le maître n’a plus les capacités pour bien accueillir un animal. Inutile de prendre un nouvel animal, il faut faire face au chagrin et laisser faire le temps.

 

Vous l’aurez compris, adopter un nouvel animal dépend du style de vie, une famille qui a eu un chien pendant une bonne dizaine d’année et dont les enfants sont à présent grands, n’adoptera probablement pas un nouveau chien, du moins pas avant d’être en retraite.

 

Faire face au chagrin d’un enfant

 

La perte de l’animal de la famille n’est pas vécue de la même façon par tous. Pour les enfants, il y a souvent un très gros sentiment d’injustice et ils ont bien du mal à surmonter leur peine. En réalité, la perte d’un animal est une épreuve structurante et riche pour un enfant car, elle lui permet de se confronter au départ d’un être aimé, ce qui, malheureusement, sera amené à se reproduire par la force des choses.
 

  • Proposez-lui de mettre une photo dans sa chambre, sur son bureau par exemple, pour qu’il puisse la contempler et se rappeler des bons souvenirs.

  • Planter un arbuste ou une fleur dans le jardin en guise de symbole pour lui montrer que personne n’oubliera l’animal disparu.

  • Évitez de faire de la mort de l’animal un tabou, tout comme pour la perte de proches, il faut savoir se remémorer les bons moments ou les bêtises pour se faire un peu de bien et partager des moments privilégiés avec les gens qu’on aime.

 

La mort de son chien est toujours une épreuve difficile à vivre. Après des années de souvenirs et de bonheur partagé, les premiers jours sont inévitablement éprouvants mais le temps adoucit les blessures en laissant derrière lui de beaux souvenirs…



 

À consulter également : Les chiens devenus stars

 
Phyto Vieillesse
Phyto Vieillesse
Ce complexe de plantes a été...
26,00 €
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon