L'actualité Phyto Compagnon

Retrouvez ici toute l'actualité de nos amis les animaux sous forme d'articles.
Retour

Chat de Pallas ou Manul

Le Manul qui évolue en Asie possède la même envergure qu’un chat domestique, mais paraît beaucoup plus imposant en raison de son long pelage.

L’épaisseur de sa fourrure lui permet de se protéger du froid dans son habitat glacial. Sa couleur, quant à elle, varie selon les saisons, allant d’un gris givré en hiver à un gris rougeâtre au printemps.
Chat de Pallas ou Manul

Caractéristiques

Espérance de vie : 11 à 12 ans.

Taille :  50 à 65 cm de la tête à la queue, cette dernière mesurant de 21 à 31 cm.

Poids : de 2,5 à 4,5 kg.


La fourrure du Manul lui fournit un bon camouflage qui lui permet de rester dissimulé parmi les rochers.

De même, la longueur de ses poils et leur densité diffèrent selon les saisons. En effet, ils sont plus longs et plus lourds pendant les saisons froides.

Le Manul est abondant en Mongolie et sur le plateau tibétain. On le trouve dans les habitats arides des zones montagneuses et les déserts pierreux. Il préfère les zones rocheuses car elles lui offrent une protection contre les prédateurs. En revanche, il évite les zones où la couverture de neige est profonde.
 

Il est polygame et s’accouple entre décembre et mars. Après une gestation d’environ 70 jours, la femelle met au monde 1 à 6 petits totalement aveugles mais déjà recouverts d’un duvet dense. Les chatons atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de 10 mois.

La reproduction en captivité s’est révélée difficile, le taux de survie reste faible en raison des maladies. Son habitat naturel étant isolé, son système immunitaire est moins développé.

Le Manul est solitaire et utilise son environnement pour se cacher et se fondre dans le paysage. Il s’abrite dans des petites grottes ou des crevasses rocheuses et souvent dans les terriers abandonnés par des marmottes, par exemple.

 

Alimentation

La position de ses oreilles lui permet de chasser des proies en rase campagne où il y a peu de couverture commes des herbes hautes, roches et arbustes car elles sont basses sur les côtés de la tête.

C’est un grand prédateur qui se nourrit essentiellement de rongeurs et de petits mammifères comme les pikas, les chauves-souris, les campagnols ou encore des oiseaux tels que les alouettes, les gangas et les lagopèdes.

Lorsqu’il chasse, il se glisse lentement au ras du sol, en utilisant la végétation ou les roches pour se dissimuler, jusqu’à ce qu’il soit assez près pour bondir.

Menaces

Il a longtemps été chassé pour sa fourrure en Chine et en Mongolie. Ces dernières années, ce commerce international a fortement diminué, cependant, d’autres menaces sont toujours d’actualité.

En Russie, les pikas et les campagnols qui sont les proies favorites du Manul sont empoisonnés, étant considérés comme nuisibles. L’intoxication des rongeurs provoque un important taux de mortalité chez ce chat.

 

Il se voit également menacé par la destruction de son habitat naturel. L’ensemble de ces menaces peuvent conduire à l’extinction locale de l’espèce.

Actuellement, le Manul est classé comme une espèce en danger d’extinction par l’UICN. Cela signifie que si rien n’est fait pour protéger son habitat, l’espèce risque de disparaître dans un futur assez proche.
 

A lire également : Le Chat-léopard de Sibérie
  Paiement     Sécurisé
Tweets de @PhytoCompagnon